Guichet d'information d'Unifor-Québec sur la COVID-19

Campagne de mobilisation Bell on cause

Négociations Bell bureau

Nouvelles

(campagne terminée) Unifor et la FTQ appellent au boycottage des produits de la pétrolière Shell

28Avr

*Veuillez noter que suite au dénouement du conflit, la campagne de boycott a pris fin*

Consoeurs, confrères,
Vous n’êtes pas sans savoir que nos confrères de la section locale 121 qui représente les syndiqués du terminal de distribution de Shell à Montréal-Est sont en lock-out depuis plus de cinq mois.
Shell a l’odieux de non seulement exiger des concessions dans le contexte de la pandémie, mais en plus, elle tente de briser le Programme national de l’énergie (PNE) qui s’applique à la grandeur du pays. Shell cherche ainsi à briser le «

pattern » de négociation en s’en prenant à un groupe de quelque 18 syndiqués. Il est déplorable de constater que cette entreprise qui engrange des profits à coup de milliards de dollars ait décidé de s’en prendre à son plus petit groupe de syndiqués.

C’est dans ce contexte que nous avons lancé le 13 avril dernier, une campagne de boycottage des produits de Shell Canada!
Et vous pouvez jouer un rôle à cet égard. Car sachant que la flotte de véhicules chez Bell Canada et ses entreprises affiliées est l’une des plus volumineuses au Québec, vous pouvez agir en cessant dès aujourd’hui de faire le plein d’essence avec les produits Shell. Nous vous invitons à le faire non seulement avec les véhicules de Bell, mais tout autant avec les vôtres.
Nous vous demandons aussi de partager cette importante campagne de boycottage avec vos membres, vos familles et connaissances. Pour vous aider, nous joignons différents visuels qui peuvent être utilisés dans vos échanges et sur les médias sociaux.

En complément d’information, voici les bannières où les produits Shell sont écoulés :

  • Stations-service Shell;
  • Station-service Costco de Terrebonne;
  • Stations-service Flying J.

Montrons à Shell qu’en mettant en lock-out la vingtaine de membres de la section locale 121, elle ne fait pas que s’attaquer à ce groupe. Elle s’en prend aussi à toute la force syndiquée que représentent Unifor et la FTQ !
Nous souhaitons que le conflit se règle le plus rapidement possible, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre appui.

Vous remerciant de votre collaboration,
Renaud Gagné

Directeur québécois