Entente de partenariat entre Unifor section locale 6000 et 6001 et la caisse d'économie des employés en télécommunication

La Caisse d’économie Desjardins des employés en Télécommunication est fière d’annoncer la conclusion d’un partenariat avec les sections locales 6000 et 6001 d’Unifor. Pour la Caisse, il s’agit d’une première entente de cette nature.

Au terme de cette entente, les membres des sections locales 6000 et 6001, et leurs familles, profiteront d’une offre sur mesure, combinant d’excellentes conditions de financement et de placements. Pour plus de détails sur cette offre, communiquez avec vos représentants en Caisse ou vos délégués syndicaux respectifs.

Les sections locales 6000 et 6001 bénéficieront également d’un plan de visibilité exclusif leur assurant une présence sur les différentes plates-formes de communication de la Caisse.

Des rencontres d’information sont prévues, dans les prochaines semaines, à l’attention des membres des sections locales 6000 et 6001 d’Unifor. Surveillez nos prochaines communications.

La Caisse d’économie Desjardins des employés en Télécommunication est fière de contribuer, depuis 78 ans,  au développement et au bien-être des employés œuvrant en télécommunication.

 

Denis M. Chartrand                 Véronique Figliuzzi                             Hugues Perreault

Directeur général                     Présidente, Section locale 6000                     Vice-président, Section locale 6001

Caisse Télécom                       UNIFOR                                               UNIFOR

 

Les  sections locales 6000 et 6001 d’Unifor représentent les employés de bureau syndiqués de Bell pour le Campus de l’Ile-des-Sœurs (6000) et la Tour Jean-Talon (6001)

 

Représentants en Caisse : Mme Isabelle Myre (poste 7157233) et M. Philip Cabral Pereira (poste 7157260)| 514 393-9552

 

 

 

 

... Suite

Message important aux membres d'Unifor chez Bell

Bonjour,

La priorité absolue d’Unifor est la protection des emplois et des droits de ses membres. En tant que successeur du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier (SCEP), Unifor est l’agent de négociation établi depuis longtemps pour les employées et employés de Bell Canada, et nous sommes déterminés à maintenir des emplois de qualité dans le secteur des télécommunications.

Je vous écris pour vous informer que votre syndicat prend des mesures parce que Bell Canada tente d’éviter de payer équitablement ses travailleuses et travailleurs en déplaçant les emplois syndiqués à sa filiale Nordia Inc. de propriété exclusive.

Unifor dépose une requête auprès du Conseil canadien des relations industrielles afin d’obtenir une déclaration stipulant que Nordia Inc. et Bell Canada sont un même employeur, et qu’Unifor devrait être l’agent de négociation des employés aux ventes et du personnel de bureau chez Nordia. Pour dire les choses simplement, nous faisons valoir que Nordia fait partie de Bell Canada, et que par conséquent les travailleuses et travailleurs chez Nordia devraient être couverts par la convention collective qui prévaut chez Bell Canada.

Contexte

Bell Canada a créé Nordia en 1999 pour faciliter l’impartition des services d’assistance annuaire. Lorsque l’impartition a commencé, le SCEP s’est battu pour s’assurer que les téléphonistes de Bell soient protégées, afin que les employées et employés qui perdaient leur emploi reçoivent des indemnités bonifiées et que ceux qui allaient travailler chez Nordia reçoivent un « forfait de transition », puisque ces nouveaux emplois impartis offraient des salaires et avantages sociaux nettement inférieurs. Afin d’obtenir ces protections, le SCEP a conclu un protocole d’entente au sujet du travail des téléphonistes chez Bell Canada. Mais, depuis la conclusion du protocole d’entente, Bell Canada a commencé à déplacer le travail de bureau et les tâches des ventes à Nordia aussi.

Protection des emplois de qualité

La pratique d’impartition des emplois aux filiales en vue d’éviter de verser des salaires et avantages sociaux selon les normes de l’industrie est une menace de plus en plus grande aux emplois de qualité au Canada. Bell Canada est une société hautement rentable qui tire des bénéfices des clients canadiens, pourtant elle tente de manière dissimulée de priver les travailleuses et travailleurs d’un salaire décent en transférant le travail des employés de Bell Canada à Nordia dont elle est entièrement propriétaire. Unifor prend des mesures pour protéger les travailleuses et travailleurs chez Bell Canada et Nordia.

Dans cette perspective, je vous demande de vous joindre à moi pour entamer un dialogue positif avec les travailleuses et travailleurs chez Nordia. Je sais que plusieurs d’entre eux vivent dans votre communauté, et sont peut-être même vos amis, vos voisins ou des proches. Je veux que nous envoyions tous le message que nous sommes déterminés à maintenir des emplois de qualité dans le secteur des télécommunications et qu’Unifor est un syndicat pour tous. Nous allons continuer de défendre les droits de nos membres et l’intégrité de nos unités de négociation. Il nous fera plaisir d’accueillir les travailleuses et travailleurs de Nordia parmi nos membres.

Nous continuerons de communiquer avec vous pendant tout ce processus. En toute solidarité,

Jerry Dias Président d’Unifor

Michel Ouimet Directeur québécois 

... Suite

Refusons l'austérité

 

Le gouvernement libéral de Philippe Couillard a entrepris un véritable démantèlement de l’État social du Québec en imposant des mesures d’austérité jamais vues ici. Alors qu’il a mené une campagne électorale axée sur le développement du Québec et la création d’emplois, il veut aujourd’hui sabrer pas moins de 5 milliards de dollars dans les services publics et les programmes sociaux au cours des deux prochaines années. 


Nous ne le laisserons pas faire. Il n’a pas été élu pour revoir de fond en comble les missions fondamentales de l’État québécois qui le distinguent en Amérique du Nord et qui font du Québec une société unique. 

Chaque jour, les effets des coupes s’étalent dans les médias. Ces compressions touchent directement l’accessibilité et la qualité des services à la population dans la santé, les services sociaux et l’éducation. Elles visent aussi à couper de façon draconienne les programmes sociaux qui s’adressent aux plus démunies de notre société. 
 

De plus, les mesures d’austérité sont un désastre pour l’emploi, avec une perte de plus de 21 000 emplois en 2014. Les politiques de ce gouvernement sont aussi dangereuses pour l’environnement. 

Partout dans le monde, les mesures d’austérité sont dénoncées parce qu’elles ne fonctionnent pas. 

Consultez le lien suivant pour plus d'informations sur la manifestation du 29 Novembre 2014

 

... Suite